Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CGT

Le blog de la CGT

Carrefour Lyon Part Dieu

Rencontre avec Georges PLASSAT - Nouveau PDG Groupe Carrefour

OBJECTIFS DU PDG:

 

Aider le Groupe, partager et discuter tous les sujets ensemble, car la phase de relance sera difficile.

 

 

CONTEXTE DECRYPTES PAR LE PDG:

 

 

1) Environnement très chahuté : changement des habitudes de consommation (culture, loisir) – baisse des volumes.

 

2)  baisse de la consommation violente, chute de la rentabilité

 

3) Europe et International : Espagne 25 % de baisse de consommation – Italie même présage, Grèce stigmate d’un pays dans un état épouvantable entre moins 50 % de baisse de consommation. Belgique tient tout juste, Pologne et Roumanie convenable mais rien d’exceptionnel, Argentine, inflation inquiétante. Brésil, c’est bien. Chine, commence à chuter – Colombie convenable.

 

4) Crise : Recensement des moyens de financement, concurrence féroce, environnement pas très joli.

Il faut donc en sortir du mieux possible. 

 

 

DIAGNOSTIC FAIT PAR LE PDG:

 

 

Le PDG, sentiment d’une société hébétée et non reconnaissable qui s’est refermée sur elle-même.

 

-        Groupe malade dans sa tête mais pas en réalité.

-        les gens souffrent d’un historique compliqué. Groupe touché sur le plan psychologique, fatigué de tout ce qu’il lui est arrivé.

-        des situations très  ont été mal vécues dans  les différentes  réorganisations qui ont eu lieu

-        Dans la société on ne parle plus de métier et cela devient très grave.

-        Le Groupe a eu, une équipe de dirigeants anglo-saxonne incompétente qui ont  confondu la Marque et l’enseigne qui  ont utilisé des méthodes industrielles alors que nous sommes des commerçants.

-        La non reconnaisse des  métiers  ce qui dénote une absence « d’état d’âme ».

-        Historique très compliqué du au rapprochement entre PROMODES et CARREFOUR.

-        La structure administrative dont les sièges sociaux qui  génère trop de coût et met en péril la compétitivité.

-        Le vieillissement des magasins (sales, délabrés, etc…)

-        Problème du nombre important  de contrôleurs de gestions soit un groupe qui s’auto contrôle.

-        Problème informatique majeur qui génère une déficience du système et perte d’argent.

-        Image prix dégradé au profit des concurrents.

-        Trop de dossiers juridiques qui coutent trop chers au groupe.

-        Trop de communications néfastes dans la presse.

 

 

 PRESCRIPTIONS DU PDG:

 

Ne plus courir, après tout à la fois.

-        Limiter la polyvalence qui n’est pas une expérience heureuse et intelligente pour le groupe et les salariés.

-        Nous ne devons plus chercher de synergie qui n’existe pas.

-        Réflexion sur  comment faire participer tout le monde POUR  redonner le gout des métiers notamment par l’apprentissage.

-        réinvestir d’une manière plus rationnelle comme la publicité (Actuellement budget trop colossal 450 millions d’euros).

-        Redonner un aspect humain qui a fini par une sensation de mépris.

-        Arrêtons d’aller en justice.

-        Ne plus développer de « jugement de valeur » du Groupe mis en place par les concurrents.

-        Sur les actionnaires : ils sont toujours là pour quelque chose. A partir du moment où ils investissent, ils s’intéressent au groupe, au fonctionnement. Pour l’instant, les actionnaires restent à leur place. Au sujet des actionnaires, pour l’instant, je n’ai pas de plan de route tout tracé même si la recherche de productivité reste essentielle.

 

LA CGT prend acte de ce que le PDG a déclaré

Ne pas opéré  à un plan social tel qu’annoncé dans la presse

 

 

 

Voir déclaration CGT sur site « fédération CGT commerce et services ».

(Dossier grande distribution)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article